Couper son forfait données 2

Petite retrospective sur une expérience que j’effectue. Depuis un an, j’ai coupé mon forfait données. Ainsi, je me promène avec un téléphone intelligent mais sans forfait données. Pourquoi? J’en avais marre de trainer deux téléphones (un pour le travail et un personnel) et j’en avais surtout marre de payer 50$ par mois.

Il faut comprendre qu’avec mon travail, j’ai un téléphone intelligent de fourni mais pas de 3G et comme j’en avais assez de trainer deux téléphones, je cherchais une solution pour avoir deux numéros de téléphone sur un seul appareil. Le problème c’est que les cellulaires d’aujourd’hui requiert une carte SIM (Subscriber Identification Module) pour être reconnu sur le réseau. C’est cette carte qu’on doit changer à chaque fois qu’on change de pays pour ne pas avoir de mauvaise surprise sur sa facture.

SIM

Mon premier choix aurait été d’avoir un téléphone avec deux cartes SIM; une carte pour le travail et une carte personnel. Quelques compagnies offrent ce genre de téléphone tel Samsung mais c’est assez rare et pas disponible à mon travail.

dual-sim-phone

À noter que selon le Financial Times, Apple et Samsung travaillent à remplacer la SIM par un équivalent logiciel une e-SIM. Entre temps, Apple ayant déjà conclu un partenariat avec un bon nombre compagnies, prend de l’avance en offrant déjà le concept de la carte SIM Apple qui permet un certaine liberté dans la mesure ou on fait affaires avec une entreprise qui figure sur la liste de l’entente (US: AT&T, Sprint, T-Mobile et GigSky, UK: Everything Everywhere (EE) et GigSky, autres: GigSky).

Et selon Engadget, Microsoft serait sur le point d’offrir également une carte SIM nomade pour les appareils qui ont besoin de données mais pas de voix « Microsoft is launching its own data SIM for Windows devices« .

Sans pouvoir faire le jumalage par matériel, j’ai donc commencé à regarder du côté logiciel. J’avais entendu parlé en bien de Google Voice mais malheureusement il n’est pas disponible au Canada. Pas du moins de la façon dont je voulais l’utiliser à savoir en ayant mon numéro de téléphone du Canada sur l’appareil du travail pour recevoir des appels en plus de ceux du travail. En fouillant sur la grande toile (expression qui trahit mon âge je sais), je suis tombé sur Line2. Line2 est un service en ligne qui permet de gérer son numéro de téléphone et contrairement à Google Voice, il est possible d’utiliser des numéros du Canada. Une fois la démarche de transfert du numéro complétée, il s’agit d’accéder à l’application en ligne et comme par exemple de demander un transfert d’appel (forward) sur la ligne du travail.

Line2

Coût du service 9,99$US par mois ou environ 13,50$CA ces jours-ci avec le taux de change. Il existe d’autres services moins cher pour les bidouilleurs. Par exemple la compagnie VOIP.MS de Montréal offre de faire le transfert pour aussi peu que 0.0052$ la minute. Mais ce que j’aime de Line2 autre sa simplicité, c’est la possibilité de recevoir ses messages vocaux par courriel (fichier format .mp3) et aussi la possibilité de recevoir et faire des appels par WiFi en utilisant une de leurs applications (iOS, Android, Windows, Mac). Ainsi j’ai pu prendre mes appels lorsque j’étais à San Francisco, USA et Nantes, France sans frais.

J’ai donc décidé de laisser tomber complètement mon téléphone intelligent personnel. D’ailleur j’en ai deux maintenant à la maison qui servent d’iPod pour les enfants en WiFi seulement. Il faut dire que la disponibilité du WiFi est la clé. WiFi à la maison matin et soir, WiFi au bureau durant la journée et WiFi à la bibliothèque le midi. En déplacement, je cherche aussi le WiFi (bibliothèques, McDonald etc). Je pense que c’est important de noter car sans avoir du WiFi pour partir et arriver je ne pense pas que je serais rendu loin dans l’expérience.

Bref un autre titre pour ce billet aurait pu être « Ma dépendance au WiFi », «Comment économiser 400$ par année» ou encore «100 trucs pour maximiser l’utilisation du WiFi» . Voici donc quelques astuces que j’ai appris de l’expérience et qui rende l’expérience viable:

  1. Connaitre les points WiFi gratuits de Zap Québec http://www.moijezap.org/ou
  2. Connaitre les chaines de café et restaurant qui offre le WiFi (McDonald, Tim Horton etc)
  3. Pour recevoir des appels de deux numéros distinctes sur le même téléphone, l’application Line2 est excellente à 10$ par moins et permet de transférer un numéro canadien vers le service contrairement à Google Voice qui permet seulement les numéros US
  4. La localisation se fait par GPS mais l’affichage de la carte nécessite des données (Internet). Il est donc possible de chercher une adresse et faire le calcul de la navigation avec les étapes avant d’effectuer un trajet. Les informations sont pré-chargées et à la disposition du téléphone pendant le déplacement. Sinon pour ne pas utiliser de WiFi du tout, certaines application carte sont disponibles pour achat dans les boutique Apple iOS ou Google Play Store mais attention aux applications à 0,99$ qui demande 0,99$ pour chaque carte de quartier de Paris par exemple. Ça peut monter cher rapidement. Sinon Google Maps offre une fonction de téléchargement pour avoir accès à une carte hors ligne mais la fonction est limitée à 50Km x 50Km. Enfin le bon vieux truc des impressions d’écran avant de partir peut faire l’affaire dans certain cas.
  5. Plusieurs applications sont fonctionnels sans connexion et publieront en différé lorsque la connexion WiFi est de retour. Celle qui m’a le plus marquée dernièrement est l’excellente Strava une application pour s’entrainer et se motiver entre amis. Les fonctionnalités de suivi de l’entrainement basés sur le GPS fonctionnent sans l’utilisation de donnée (positionnement, distance et vitesse).

StravaWiFi

Ensuite une fois de retour avec couverture WiFi, les fonctionnelles plus riches telles l’affichage de la carte et le partage sur les médias sociaux deviennent disponibles. J’en tire une grande leçon d’ergonomie pour la conception d’application particulièrement pour les marchés des très jeunes et des moins nantis.

StravaShare

Enfin, l’expérience n’est pas parfaite. Il y a des choses qui me manque:

  1. Manque de lecture fraiche dans les zones mortes. Par exemple dans les salles d’attente chez le dentiste ou à la clinique.
  2. Publication en temps réel (ex. status ou photo).
  3. Accès à la messagerie de Facebook puisqu’il semble que plus personne utilise les SMS.
  4. Recherche d’un numéro de téléphone
  5. Recherche d’une adresse

Mise à jour du 8 déc 2015

Petit suivi suite à mon rebranchement. Et oui j’ai craqué pour un nouveau téléphone et oui je suis de retour sur un réseau céllulaire. Simplement pour vous dire que le rapatriement au Canada de mon numéro de téléphone dans ce cas ci de Line2 vers Videotron c’est bien passé. Seulement il faut compter trois (3) jours ouvrables pour que le changement soit effectif. La première journée un vendredi je pouvais faire des appels mais pas en recevoir. Ensuite est venu la fin de semaine sans changement puis deux (2) jours ouvrables après soit le mardi j’ai pu recevoir des appels. À considérer pour votre démarche.

2 thoughts on “Couper son forfait données

  1. Reply palalonde Nov 10,2015 16 h 46 min

    Nouvelle version de l’application Google Maps permet d’enregistrer des cartes complète (jusqu’à 250Mo). Voir l’article « How to use Google Maps when you have no phone service » sur le site BusinessInsider http://www.businessinsider.com/how-to-use-google-offline-maps-2015-11

  2. Reply richard St-Pierre Nov 12,2015 10 h 23 min

    Bonjour,

    Je fais le même exercice depuis quelques mois et je trouve réellement pertinent les informations données dans votre article.

    Merci.

Leave a Reply