L’Internet juste-à-temps

Dernier né des termes tendance sur Internet est celui de « the right-time web ». Je traduis celui-ci par l’Internet juste-à-temps en référence à la méthode de gestion de la production juste-à-temps qui, selon le Grand dictionnaire terminologique, consiste à coordonner le système de production en fonction des commandes et non des stocks, en produisant ou en achetant la quantité juste nécessaire au moment précis où on en a besoin.

L’Internet juste-à-temps fait donc référence au fait qu’avec la quantité d’information maintenant disponible suite au phénomène du Web participatif et à la multiplication des appareils branchés notamment ceux mobiles, il y a un grand besoin de catégoriser cette information et de la mettre en contexte à la tâche effectuée à un moment précis. L’exemple qui me vient à l’esprit est celui d’une critique de restaurant. À quoi bon une critique si ce n’est pas l’heure de manger. Jadis on faisait son choix en déambulant devant les façades des restaurants d’une rue passante. Un restaurateur allumé aurait posté une jolie hôtesse à l’entrée de son établissement pour expliquer le menu. Ensuite est venu le menu du jour sur le site Internet.

Aujourd’hui des sites Web à vocation locale tels Yelp ou Praized rassemblent les critiques des clients internautes. La clé de ces systèmes est de rendre l’information disponible au moment même qu’elle est pertinente. Ainsi voit naitre les notions d’intérêt, d’intention d’achat, de géolocalisation mais surtout de réseau social car une critique n’est aussi bonne que par qui elle a été écrite. Un « j’ai bien aimé ce restaurant » d’un journaliste culinaire n’a pas la même valeur que celle d’un collègue. Le film Ratatouille de Pixar (Walt-Disney) a mis la lumière là-dessus dans cette séquence ludique du chroniqueur gastronomique.

Leave a Reply