Simuler l’avenir pendant un mois avec un iPad 3G à l’étranger

La popularité de l’iPad et des ordinateurs en format tablette en générale est phénoménale. Pour vous donner une idée, plus d’un million d’iPad sont vendus par mois dans le monde; c’est à dire un appareil à tout les trois secondes. Apple le fabriquant ou devrais-je dire Foxconn, l’entreprise Chinoise mandatée, n’arrive tout simplement pas à suivre la demande. Sa popularité est à point que même Steve Ballmer le CEO de Microsoft a été obligé de réviser sa position sur cette nouvelle classe d’appareil. Lui qui disait initialement que c’était simplement un autre ordinateur portable est maintenant d’avis que la première priorité de son entreprise est d’avoir un compétiteur. Le chef de direction de Best Buy dans un article du Wall Street Journal allait même jusqu’à dire que la vente d’iPad cannibalisait de 50% les ventes d’ordinateurs portables et en particulier celles des NetBook c’est mini portable conçu pour Internet.

Pour mieux comprendre ce phénomène et aussi par soucis logistiques de ne pas surcharger mes valises, j’ai fait l’expérience d’utiliser un iPad 3G pendant un mois lors d’un récent voyage en France. L’idée de mon expérience était de simuler l’avenir, car je suis convaincu que le marché des ordinateurs personnels ça va dans cette direction. C’était le seul outil informatique et de communication que j’avais. Pas de téléphone, pas d’ordinateur portable, pas de baladeur MP3. Un iPad 3G et, je dois l’admettre, une caméra Nikon D40x pour les photos, car le iPad dans sa version actuelle sur le marché n’a pas de lentille. Il faut bien qu’Apple se laisse une marge pour la prochaine sortie. Alors voici le récit de mon voyage solo tablette avec mes recommandations pour améliorer l’expérience.

Équipement

Avant de partir, je me demandais ce dont j’aurais besoin pour faire de l’expérience un succès. Voici donc la liste d’équipement que j’ai apporté avec moi et que je vous conseille:
  1. Un étui;
  2. Un chargeur pour la voiture;
  3. Une prise de recharge électrique avec adaptateur 220 V;
  4. Une pile de secours;
  5. Trois carte de mémoire SD;
  6. Câble audio pour voiture; et
  7. Des écouteurs avec prise deux en un

Protection et propreté

Question de protégé mon gadget j’ai fait l’acquisition d’un étui en cuir de marque Griffin qui a l’habitude faire des produits de qualité.
Ce choix de modèle a été une grande déception. Plusieurs des boutons et accessoires (ex. haut-parleur) du iPad sont carrément inaccessibles. De plus, il ne possède pas de système pour le faire tenir debout et qui permet écouter des vidéos telle un rabat ou encore pour lui mettre un angle favorable à l’utilisation du clavier virtuelle.
C’est à se demander si l’iPad était sorti lorsque ce modèle a été conçu. Je vous recommande plutôt  l’étui de base d’Apple pour l’avoir également testé.
Côté propreté, les petits doigts sales exigent de nettoyer l’écran régulièrement avec un chiffon propre. Des chiffons spéciaux existent, mais heureusement en congé l’été le port de T-shirt est de mise. J’ai donc pu perfectionner ma technique « frotte la bedaine ».

Accès Internet (3G à l’étranger)

Un des points de vente d’Apple concernant l’iPad est qu’il n’y a pas de période d’engagement. Les forfaits offerts par les fournisseurs dans les différents pays sont tous au mois sans engagement. Ça laisse croire qu’un voyageur y trouverait son compte puisqu’il peut arrêter son forfait dans un pays et prendre un autre forfait rendu à destination. Du moins c’est ce que je croyais. Mais voilà que Telus mon fournisseur au Canada, exige des frais de 10$ par mois pour mettre un compte en veilleuse et arrivé sur place en France, on me dit désolé, seuls les résidents avec une carte d’identité Française peuvent ouvrir un compte. Heureusement un ami m’a offert de prendre un forfait à son nom sur son compte SFR déjà existant sinon ça aurait été probablement la fin de ce billet. J’avais aussi regardé avant mon départ pour une location MiFi d’une entreprise sur Internet qui offre ce service, mais le prix de 600$ pour un mois de service était vraiment ridicule. C’est pourquoi j’avais plutôt opté pour prendre un abonnement sur place sans connaître les restrictions. Seules deux compagnies en France offrent le service 3G spécifiquement pour le iPad soit Orange et SFR. Je crois comprendre en parlant avec des gens sur place que Bouygues aurait aussi une offre, mais impossible de la trouver sur leur site Web.
Pour ce qui est du 3G en France, la disponibilité et la qualité sur le réseau SFR laissait beaucoup à désirer. Au Canada en général si tu te trouves sur les grandes autoroutes, le 3G est au rendez-vous peut importe le réseau. Avec le peu de grands axes routiers vous me direz ça va de soi. En France sur SFR et même sur Orange on me dit c’est autrement. Le 3G n’est pas souvent disponible en dehors des grands centres urbains et lorsqu’il l’est, il y a seulement quelques barres de réception qui s’affichent. Une seule fois j’ai réussi à obtenir 5 barres sur 5 c’est lorsque j’étais au pied de la tour Eiffel. Il faut comprendre que le premier but de la tour Eiffel est d’être une tour de communication. La plupart des opérateurs y sont présents.

Recharger la pile

Deux options pour recharger la pile sans passé par un ordinateur. Je rappelle que dans mon voyage, je n’avais pas accès à des ordinateurs. Le premier est de recharger dans la voiture lors des déplacements. Heureusement les voitures de location en France sont encore munies de prise cigarette ce qui permet de brancher une prise électrique qui s’y adapte. Deuxième option est une prise électrique avec un adaptateur 220V en format prise d’Europe. Le iPad, comme tous les appareils électroniques récents d’ailleurs, ne nécessite pas de convertisseur puisque le bloc d’alimentation interne permet le 110 et 220 V. J’imagine que dans un contexte de mondialisation des marchés ça rend la distribution plus simple.
Enfin pour les dépannages occasionnels, une pile de recharge Kingston pour iPhone est compatible avec l’iPad mais ce modèle ne reste pas fixé lorsque l’appareil est debout à la verticale alors ce n’est pas très pratique.

Téléphone

La seule possibilité de téléphonie sur l’iPad est d’utiliser une application IP tel Skype avec un casque d’écoute qui a un micro d’intégré tel celui qui vient avec l’iPhone. Certaines offrent la possibilité de faire des appels à des lignes téléphoniques traditionnelles, mais souvent c’est payant. Recevoir un appel c’est plus compliqué, car l’iOS3 est monotâche. Il faut alors se donner un rendez-vous afin que l’application soit en mémoire sur l’appareil pour recevoir l’appel. Pas très pratique, mais puisque la voix est probablement la fonction que j’utilise le moins sur les  appareils mobiles incluant l’iPhone, j’en fais pas de cas.

Outil de navigation

La grosseur de l’écran de presque 10″ est nettement supérieure aux autres appareils mobiles incluant les téléphones portables ou les GPS. Seul hic c’est qu’une application native de navigation avec les cartes en mémoire sur l’appareil est nécessaire, car bien que l’appareil permet une connection Internet 3G, aussitôt sortie des autoroutes ou des centres urbains, la connections passait en basse vitesse ou disparaissait carrément. Les cartes Google Maps ne se chargeaient alors pas assez rapidement ou pas du tout ce qui donnait une très mauvaise expérience de navigation. Même en mode plan normal sans images satellites le temps de chargement était vraiment lent. Je me retrouvais alors à précharger des cartes pour faire des impressions d’écran afin de les avoir en mémoire et accessible lorsque nécessaire. On peut donc dire que l’utilisation du iPad comme outil de navigation est en fonction de la disponibilité du réseau sinon il faut faire l’acquisition d’applications de navigation tel celui de TomTom. Mise à jour du 7 juillet 2011: Google offre maintenant la possibilité de télécharger à l’avance les cartes pour s’en servir plus tard mais la fonctionnalité est disponible que sur Android pour l’instant. Espérons qu’elle fera son chemin sur iPad (iOS) également.

Musique d’ambiance

Lors de l’apéro, une petite musique de fond était de mise avec un petit verre de vin en main. Le haut-parleur du iPad était plus que correct pour remplir cette fonction. Puisque l’application iPod native d’Apple est multitâche, il était possible de mettre l’écran de l’appareil en veille pour économiser la pile. Cependant soyez avisé que lorsque vous déposez l’appareil sur une table en public, il ne reste pas inactif longtemps.

Photos

L’activité la plus importante que j’ai faite pendant mes vacances était de prendre des photos. Je prenais environ 200 photos par jour. Ainsi vous comprendrez que mon accessoire iPad favori était l’adaptateur pour carte SD.
Cet accessoire permet d’insérer une carte SD sur l’iPad pour y transférer ses photos. Au coût de 35$CA ou 29$US ce qui inclut également un adaptateur pour USB, c’est à mon avis l’accessoire de voyage le plus utile. Il permet de décharger ses cartes SD pour pourvoir les réutiliser. Une fois les photos sur l’iPad on peut faire le trie, se repasser les moments forts de la journée et partager les meilleures sur Flickr/Facebook.

Divertissement dans la voiture

Je n’avais pas de lecteur DVD dans la voiture de location. J’avais donc prévu le coup en transférant quelques films pour les enfants sur l’iPad. Le logiciel CloneDVDMobile qui est payant fait un très bon travail pour convertir les DVD en format MP4 convenable pour l’écran du iPad. Bien que ce logiciel n’offre pas un paramètre spécifique pour l’iPad, la configuration pour Portable Sony Playstation (PSP) fait très bien l’affaire. Je n’avais pas de support pour la voiture, mais par chance l’espace entre les deux sièges des passagers avant permettait de bloquer l’iPad dans une position convenable.
Petite précision importante, la puissance des haut-parleurs n’est pas adéquate pour entendre un film lorsque l’on roule même avec les fenêtres fermées. Il faut donc se procurer un câble audio pour brancher sur la radio et haut-parleur de la voiture. Il s’agit ensuite d’activer seulement les hauts parleurs de l’arrière (fader) pour une conduite plus agréable.

Divertissement dans l’avion

Enfin l’iPad s’est avéré utile dans l’avion au retour pour occuper les petits. Bien que les films d’Air Transat sont choisis en fonction de la clientèle familiale, malheureusement la position des écrans dans l’avion ne permet pas souvent aux petits de les voir. L’iPad sur la tablette repas est une bonne solution.
Surtout ne pas oublier l’adaptateur audio deux en un lorsqu’on a deux enfants à occuper.

Leave a Reply